jeudi 21 janvier 2016

dimanche 3 janvier 2016

Louis-Ferdinand CÉLINE : SECRETS DANS L'ÎLE

Le Petit Célinien


 Secrets dans l'île
Présentation Matthias Gadret
(pdf, 24 pages)

Uniquement disponible en version numérique
Envoi par mail sous 24h

5 €



  
SOMMAIRE :

- « Une histoire de Bretagne »
par Matthias Gadret

- Secrets dans l'île

- Bibliographie

Le Petit Célinien - Lettre d'actualité n°67


Spécial Parutions 2015

> Télécharger nos anciens numéros.

vendredi 1 janvier 2016

CÉLINE PARMI NOUS (1966)

Extrait de l'émission "Lire" du 18 février 1966. Interview de François, agrégé de philosophie, sur sa lecture de CÉLINE, puis de Jacques TARONI le caméraman de l'émission. Images de la ville de BEZONS pour terminer.



D'autres vidéos sur YOUTUBE, DAILYMOTION & VIMEO

mercredi 30 décembre 2015

L'annonce de la mort de Louis-Ferdinand CÉLINE (1961)

Les journalistes Jacqueline BAUDRIER et Pierre Le ROUZIC annoncent la mort de Louis-Ferdinand CÉLINE le 4 juillet 1961 dans l'émission "Inter actualités" de 19h15.
 



 

D'autres vidéos sur YOUTUBE, DAILYMOTION & VIMEO

mardi 29 décembre 2015

Les Entretiens avec le Professeur Y à Paris jusqu'en septembre 2016

Jack Gallon et Rémy Oppert reprendront les Entretiens avec le Professeur Y du 12 janvier au 31 mars 2016 au Théâtre du Nord Ouest à Paris. Reprise de l'adaptation de Jean Rougerie avec une mise en scène de Rémy Oppert.




Du 12 janvier au 31 mars 2016 

Du 5 avril au 30 septembre 2016
> Toutes les dates

Théâtre du Nord Ouest
13 rue du Fg Montmartre
75009 Paris
Tel : 01 47 70 32 75

lundi 28 décembre 2015

Yves MOUROUSI : entretien avec Jean GUÉNOT (1974)

Extrait de l'émission "Inter actualités" du 2 février 1974. Yves MOUROUSI s'entretient avec Jean GUÉNOT à l'occasion de la sortie de son livre "Louis-Ferdinand CÉLINE damné par l'écriture".





D'autres vidéos sur YOUTUBE, DAILYMOTION & VIMEO

dimanche 17 mai 2015

Le Petit Célinien - Lettre d'actualité n°65



> Télécharger nos anciens numéros.





Dernière minute :
Journée Céline le 23 mai 2015 au Café librairie L'Autre Rive de Berrien (Finistère) avec une conférence d'Olivier Macaux et un spectacle de Marcel Jouannaud.

mardi 3 février 2015

Louis-Ferdinand CÉLINE - RÉTROSPECTIVE 2014

Uniquement disponible en version numérique (pdf, 134 pages)
Envoi par mail sous 24h

7€


SOMMAIRE :
Une photographie de Céline par Louis Doucet
Édito
Parutions 2014
Actualités :
 - Serge Perrault (1920-2014)
- Gallier, Briant & Chambrillon
- Céliniana, la nouvelle ressource célinienne
- Colloques & conférences
Une photographie de Céline par Marc Schweitzer
Presse :
- Échos de presse
- Presse francophone & étrangère
- Revues & émissions radiophoniques
Livres & traductions
Adaptations théâtrales & musicales
Les Entretiens du Petit Célinien :
- Valeria Ferretti
- Pierre-Marie Miroux
Portfolio : huit portraits de Céline
Documents :
- Neuf lettres de Céline à Mme Bailles
- Cinq lettres inédites de Céline à Walter Strauss
- Autour de « La Bretagne de Céline » : deux photographies de la commission Rockefeller de lutte contre la tuberculose en France par Gaël Richard
- « Débâcle à Sigmaringen » (Europe-Amérique, 1945)
- Elisabeth Craig, la belle américaine
- Céline à Copenhague, le témoignage du journaliste Samuelson par Matthias Gadret
- « Réponse à un vilain » par Matthias Gadret
- À l'agité du bocal

> Voir aussi :

lundi 2 février 2015

Louis-Ferdinand CÉLINE, le film !

Le tournage du film Louis-Ferdinand Céline : un monstrueux géant pourrait débuter à Bruxelles en février/mars 2015. Les sociétés de production Be-Films et Jem Productions auraient retenu Denis Lavant et Géradine Pailhas dans les rôles principaux de Céline et Lucette.


> EXTRAITS du film : n°1 & n°2


Addendum, 14 février 2015 : Ce film serait l'adaptation du livre de Milton Hindus, The Crippled Giant (L'Arche, 1951, rééd. L'Herne 1999 et 2008), et relaterait la rencontre entre Céline et l'universitaire américain au Danemark. Il aurait pour titre La Fête est finie et serait réalisé par Emmanuel Bourdieu.

Addendum, 29 décembre 2015 : La sortie du film est annoncée pour le 9 mars 2016 et aura pour titre Louis-Ferdinand Céline, deux clowns pour une catastrophe.


Sur le sujet :
> Secrets dans l'île, un scénario de Céline pour le cinéma
> Denis Lavant récompensé aux Molières (2015)
Denis Lavant sur Radio Libertaire (2012)
Une lecture de Céline par Denis Lavant
> Denis Lavant sur Europe 1 (2014)
Théâtre 2014-2015
> Céline au cinéma
> « Gangster Holliday » : un synopsis de film de Céline

dimanche 1 février 2015

Lucienne DELFORGE & Louis DESTOUCHES par Éric MAZET


par Éric MAZET (pdf, 49 pages)

Louis-Ferdinand CÉLINE : Le masque et la plume (1969)

Émission "Le masque et la plume" du 23 mars 1969 consacrée à Louis-Ferdinand CÉLINE à l'occasion de la parution posthume de Rigodon. Présentation : Michel POLAC et François Régis BASTIDE. Invités : Jean GUÉNOT, Jean-Louis BORY, François NOURISSIER, Alphonse BOUDARD et Gilles PERRAULT.




Retrouvez nos vidéos sur YOUTUBE, DAILYMOTION & VIMEO


Louis-Ferdinand CÉLINE, 16 ans apres sa mort (APOSTROPHES, 1977)

Émission "APOSTROPHES" du 22 juillet 1977. Seize ans après la mort de CÉLINE, Bernard PIVOT reçoit Marie Christine BELLOSTA, François GIBAULT, Henri GODARD, Frédéric VITOUX, Éric LOSFELD et Gérard LEGRAND.



A voir :
> Louis-Ferdinand CÉLINE - Jean-Paul SARTRE (Apostrophes, 1985)
> La Grande librairie, spéciale Céline (2011)
> Céline en débat (ORTF, 1973)

samedi 3 janvier 2015

Louis-Ferdinand CÉLINE : Lettres à Alexandre Gentil (1940-1948)

Présentation de l'éditeur
Le nom du docteur Alexandre Gentil, il y a peu de temps encore, était inconnu aux biographes de Louis-Ferdinand Céline. Il s’agit pourtant d’un ami proche, mais un « ami secret » comme l’écrit Olivier Cariguel dans sa préface : il n’est guère mêlé à l’existence de Céline avant 1940, année des premiers échanges épistolaires retrouvés, alors que les deux médecins se connaissent de longue date. Il semble que ce soit pendant l’Occupation qu’ils commencent à se fréquenter assidûment, Alexandre Gentil se plaisant à venir cuisiner rue Girardon le dimanche. L’une des toutes dernières lettres de Céline en juin 1944 est pour l’avertir de son départ précipité de Paris pour « la campagne ». 

Le docteur Gentil sera aussi l’un des premiers à répondre aux lettres du début de l’exil danois : le 15 septembre 1945, l’échange épistolaire est établi. Mais cette correspondance est exceptionnelle pour les lettres bouleversantes de Lucette Destouches qui y ont été conservées, après trois télégrammes d’appel au secours, en janvier 1946, Céline étant incarcéré et quasiment au secret. Après février, cependant, Gentil ne répond plus, croyant sans doute sa correspondance surveillée. Ce n’est qu’en juillet 1948 qu’il renoue avec ses amis : « Quel chagrin tu nous as fait en ne nous écrivant plus, nous qui t’aimions tant et n’avons point cessé de t’aimer », lui écrit Céline. La dernière lettre conservée est du 31 août, Alexandre Gentil disparaîtra quelques mois plus tard.

Olivier Cariguel, historien, a publié "Les Cahiers du Rhône dans la guerre 1941-1945. La résistance du "Glaive de l'esprit"" (Fribourg, 2000), l'Histoire des Editions du Rocher 1943-2003 (Rocher, 2003) et un "Panorama des revues littéraires sous l'Occupation" (IMEC, 2007). Il a préfacé et annoté la réédition de "Stèle pour James Joyce" (Pocket, 2010) du critique Louis Gillet. Il a rédigé plusieurs notices pour le "Dictionnaire des revues littéraires au XXe siècle. Domaine français", paru sous la direction de Bruno Curatolo (Honoré Champion, 2014). Il collabore au Magazine littéraire et il est membre du comité de rédaction de la Revue des deux mondes.

Lettres à Alexandre Gentil (1940-1948). Édition établie et présentée par Olivier Cariguel, Du Lérot, 2014, 30 €, tirage limité à 300 exemplaires.

Du Lérot, éditeur
Les Usines Réunies
16140 TUSSON
05.45.31.71.56


Dans la presse

vendredi 2 janvier 2015

Envoyez les couleurs, la palette de Louis-Ferdinand CÉLINE

Chroniqueur d'un monde incandescent, en pleine folie meurtrière, Céline aura réussit à en saisir le souvenir, à en fixer sur papier les plus fortes turbulences. Pour ce faire, le « mémorialiste le plus coloré du XXè siècle » aura « collecté sans relâche : odeurs, saveurs et couleurs déclinantes ». 

Dominique-René Simonot analyse dans ce nouvel essai ce avec quoi Céline va sentir le monde : son ouïe (la petite musique de ce « conteur né ») ; son goût, en se penchant sur l'assiette du meudonnais, sorte de voyage alimentaire dans la vie et l'oeuvre de Céline, des lessiveuses de nouilles de son enfance aux conserves africaines de son passage au Cameroun, en passant par les festins londoniens des personnages de Guignol's band, un savoureux voyage gastronomique, « des grands boulevards à la route des Gardes », à la découverte de la palette gustative de Céline ; son olfaction (les odeurs de merde, de mort, de vieux, du bitume bombardé au phosphore parsèment l'oeuvre) ; et surtout sa vue, sens primordial chez le voyeur Céline. 

C'est ainsi que l'auteur décrypte le nuancier de Céline à travers ses romans, plus particulièrement Guignol's band et Féerie pour une autre fois, les textes les plus colorés de l'oeuvre, explore « la boîte du coloriste de Meudon », les couleurs d'un homme du noir, de l'ombre (des blancs, des noirs jusqu'aux gris du petit matin) et de lumière (avec les rouges, jaunes, orangés ou les violets). La partie, qui n'est pas la moins intéressante de ce livre aussi original que bien écrit, est celle qui traite des influences, des emprunts que va utiliser Céline pour colorer son univers. Des déjà connus peintres flamands à ses amitiés montmartroises, aux moins traités parallèle avec les enlumineurs du Moyen Âge et les illustrateurs de la presse enfantine, qui vont venir modifier ce qu'il va « peindre », ce mélange de « paysages, portraits et fresques historiques », mais à sa manière, façon opéra, féerie, spectacles grandioses aux couleurs éclaboussantes... MG


Du Lérot, 2014, 28 €.

Du Lérot, éditeur
Les Usines Réunies
16140 TUSSON
05.45.31.71.56

« Céline médecin et écrivain » par Frédéric VITOUX - Académie Nationale de Médecine (2007)

Frédéric Vitoux, de l'Académie française, a tenu une discussion sur le thème de Céline médecin et écrivain à l'Académie Nationale de Médecine lors de la journée du livre en septembre 2007, entretien diffusé sur Canal Académie, « magazine francophone des Académies sur Internet ». Frédéric Vitoux est l'auteur de nombreux romans et essais, notamment de Louis-Ferdinand Céline, misère et parole (Gallimard, 1973), Bébert, le chat de Louis-Ferdinand Céline (Grasset, 1976), d'une biographie de Céline, La vie de Céline (Grasset, 1988). Il vient de faire paraître chez Fayard Jours inquiets dans l'Île Saint-Louis.



lundi 15 décembre 2014

Robert DESNOS : L.-F. CÉLINE ou « le besoin d'écrire pour ne pas dire grand'chose »

La Sonate au clair de lune (H. Bordeaux)
Les murs sont bons (H. Bordeaux)
Les Beaux draps (L.-F. Céline)
Oeuvres (P.-L. Courier)

Le courrier qui, souvent, fait bien les choses, m'apporte en même temps deux volumes d'Henry Bordeaux et un livre de M. L.-F. Céline. Ainsi j'ai le choix entre la restriction et l'indigestion. C'est qu'en effet ces deux auteurs ont plus d'un point commun. Leur clientèle est, à peu près, la même et l'excès de l'un correspond aux déficiences de l'autre. Je trouve chez tous deux le besoin d'écrire pour ne pas dire grand'chose. Mais que penser de la vertu sans passion que nous propose M. Bordeaux et de la passion sans vertu que nous recommande M. Céline ? En vérité, si le premier a le souffle court, le second n'a pas de souffle du tout : il est boursouflé et voilà tout. Ses colères sentent le bistro et en cela il est, comme beaucoup d'hommes de lettres, intoxiqué par la moleskine et le zinc. Tout ici est puéril chez l'académicien comme chez son confrère et ce sera un utile sujet de méditation pour nos descendants que la coexistence de ces deux écrivains identiques, d'expression différente.
Je n'ai jamais, pour ma part, pu lire jusqu'au bout un seul de leurs livres. L'ennui, l'ennui total me force à dormir dès les premières pages. Et tous les deux représentent les éléments principaux de notre défaite par l'injustice même de leurs succès. Ah ! qu'un écrivain comme Bernanos donne des leçons à l'un de foi religieuse et à l'autre de férocité ! Mais Bernanos est un « monsieur » et il n'est pas nécessaire d'être d'accord avec lui pour l'aimer et l'admirer. Tandis que les colères de Céline évoquent les fureurs grotesques des ivrognes, tandis que la morale de M. Bordeaux ferait exalter le vice en tant qu'école de vertu. Brave homme l'un, brave gars l'autre ? Je veux bien... Mais à quoi bon... à quoi bon les lire ? Je vois bien pour qui ils écrivent. Je ne vois pas pourquoi.
Mais le même courrier m'apportait en même temps l'admirable édition par M. Maurice Allem des Oeuvres complètes de Paul-Louis Courier. Cette collection de la Pléiade est un chef-d'oeuvre. Je vais faire des économies pour me la procurer. Lisible, pratique, savante sans pédanterie, c'est un des motifs d'orgueil les plus légitimes de l'édition française. 
Mais aussi quel réconfort que de lire Courier (que j'ai omis de citer la semaine dernière dans une liste hâtive d'écrivains militaires dont il est précisément l'exemple le plus typique) ! La phrase est directe, simple, savante, fleurie sans être ornée. Elle va droit au but comme une flèche. Elle fait appel à toutes les ressources de la langue. Comme je comprends que Stendhal ait aimé ces opuscules où quatre ou cinq pages en disent plus que les pesants volumes de M. Céline, déplorable disciple d'Honoré d'Urfé, de M. Céline qui écrit gras exactement comme on écrivait précieux au XVIIè siècle. Je voudrais que tous les Français lisent Courier. C'est une école de civisme et, pour employer un mot cher à Corneille, d'esprit républicain. Je retrouve en lui le goût de la justice et du droit qui caractérise les Français. C'est ce goût qui fait notre valeur et justifie l'existence de notre nation. Oui, nous aimons les procès mais, en conséquence, nous aimons les lois, les lois justes et nous sommes tous plus ou moins experts en lois. Au surplus, Paul-Louis Courier apprend moins à penser qu'à s'exprimer. Et cela est bien, car nous avons suffisamment de sources de pensée en France. On a dit qu'il devait ce style vif et délié à l'emploi des vers blancs, aux citations - elles sont nombreuses - dont son oeuvre est semée. Cette caractéristique, nous la retrouvons dans un style bien différent et bien admirable aussi : celui de Michelet. Mais les vers blancs de Courier semblent empruntés à une tragédie classique et ceux de Michelet à un drame romantique. Arrêtons-nous ici, cela nous entraînerait trop loin... Mais lisez Paul-Louis Courier, je vous promets de belles surprises.

Robert DESNOS, Mines de rien, Cognac, Le Temps qu'il fait, 1985.
Extrait d'un article paru dans le journal Aujourd'hui le 3 mars 1941. Céline exercera son droit de réponse par une lettre publiée dans le numéro du 7 mars 1941. (voir Lettres 41-11 et note, Pléiade, 2009)

samedi 13 décembre 2014

Les 20 livres qui ont changé votre vie : Louis-Ferdinand CÉLINE

Quel livre a changé votre vie ? C'est la question qu'a posé François Busnel aux téléspectateurs de La Grande librairie. Plus de 6000 personnes ont participé à l'enquête lancée en octobre sur l'Internet. Les résultats ont été dévoilés lors de l'émission diffusée sur France 5 le 11 décembre 2014. Céline, avec Voyage au bout de la nuit, arrive en 3ème place derrière Saint-Exupéry et Camus. Extrait de cette émission où les invités (Jean d’Ormesson, Boris Cyrulnik, Amélie Nothomb, Erik Orsenna, Jean Teulé, Marie-Hélène Lafon) évoquent Céline.



L'émission est disponible dans son intégralité  ici.

Classement complet : 1 - "Le petit prince" - Antoine de Saint-Exupéry 2 - "L'étranger" - Albert Camus 3 - "Voyage au bout de la Nuit" - Louis-Ferdinand Céline 4 - "L'écume des jours" - Boris Vian 5 - "A la recherche du temps perdu" - Marcel Proust 6 - "Le Grand Meaulnes" - Alain Fournier 7 - "L'alchimiste" - Paulo Coelho 8 - "Belle du seigneur" - Albert Cohen 9 - "Cent ans de solitude" - Gabriel García Márquez 10 - "Les Fleurs du Mal" - Charles Baudelaire 11 - "La Peste" - Albert Camus 12 - Harry Potter - J. K. Rowling 13 - "1984" - George Orwell 14 - "Le monde selon Garp" - John Irving 15 - "Crime et Châtiment" - Fiodor Dostoïevski 16 - "Le seigneur des Anneaux" - J.R.R. Tolkien 17 - "Le Parfum" - Patrick Süskind 18 - "Le journal d'Anne Frank" - Anne Frank 19 - "Madame Bovary" - Gustave Flaubert 20 - "Les Misérables" - Victor Hugo


A voir :

vendredi 12 décembre 2014

Un coffret Louis-Ferdinand CÉLINE aux éditions Derriere la salle de bains

Un coffret Céline vient compléter le catalogue des éditions Derrière la salle de bains. Toujours imprimé sur un beau papier bouffant, l'ensemble est constitué de 8 « mini-livres » de citations, de photos et d'une affiche fomat 240x600mm. Bien d'autres auteurs dans cette collection de "Black Box", comme Cocteau, Kerouac, Camus, Nabokov, etc...  Une bonne idée cadeau !


Commande en ligne (20 €) :



mercredi 10 décembre 2014

« Céline, d’une musique l’autre… » : lecture, conférence et concert les 11 & 13 décembre 2014 à Paris

Le 13 décembre 2014 à la Cité de la musique de Paris, l'ensemble de musique contemporaine Ars Nova jouera l'adaptation d'A l'agité du bocal de Bernard Cavanna (cf. notre Lettre n°55). En complément à ce concert, le Centre de Documentation de la Musique Contemporaine (CDMC) proposera le 11 décembre à 18h une lecture du pamphlet de Céline par la comédienne Anne Benoît, un historique du texte par Emile Brami et une série d'interventions du compositeur et des musiciens. Bernard Cavanna était aussi l'invité du Magazine de la contemporaine de France Musique le 8 décembre dernier.



CDMC
16 place de la Fontaine-aux-Lions
75019 Paris
01 47 15 49 86

Cité de la Musique de Paris
221, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
01 44 84 45 00

dimanche 7 décembre 2014

Lucette DESTOUCHES : « Maintenant, je suis perdue... » (1965)

Quatre ans après la mort de CÉLINE, Lucette ALMANZOR s'entretient avec Colette GOUVION pour l'émission « Seize millions de jeunes » diffusée sur l'ORTF le 2 décembre 1965. Elle évoque sa passion pour la danse, sa relation avec CÉLINE, l'exil au Danemark, la fidèle amitié de Marcel AYMÉ. Elle lit ensuite, avec grande émotion, des extraits de lettres de CÉLINE écrites pendant son emprisonnement à Copenhague. Un microtrottoir dans les rues de Meudon, des images de son cours de danse et du pavillon précèdent cet entretien :





Sur le sujet :
> Entretien de Lucette DESTOUCHES avec Philippe DJIAN (1969)
> Entretien avec Lucette DESTOUCHES (Pariscope, 1966)
> « Les Mémorables » (1989)
> Les DESTOUCHES à Copenhague
> Lucette DESTOUCHES fête ses 100 ans (2012)
Lucette, ombre et lumière de CELINE (JDD, 2012)
> Madame veuve CELINE (Le Figaro, 2011)
> Marie ROBIN lit CELINE SECRET (2014)
> Lucette de Marc-Edouard NABE

dimanche 30 novembre 2014

Vient de paraître : Études céliniennes n°9 (Automne 2014)


La revue Études céliniennes, revue publiée par la Société d'Études Céliniennes, publie son numéro 9 (Automne 2014). Au sommaire :

ÉTUDES
Véronique Flambart-Weisbart, Le rendu émotif ou la trace du silence animal
Anne-Catherine Dutoit, Nostalgies esthétiques de Céline : sur les traces de l'histoire du ballet dans Bagatelles pour un massacre
François-Xavier Lavenne, Ruines du passé, traces de l'avenir : le spectre photographique et l'écrivain-spectre
Sven Thorsten Kilian, La trace de l'événement dans la poétique de Louis-Ferdinand Céline
Bianca Romaniuc-Boularand, Antithèse et synthèse autour du symbolisme de l'argent dans Voyage au bout de la nuit

LECTURES
L.-F. Céline, Lettres à Henri Mondor
Dictionnaire de la correspondance de Louis-Ferdinand Céline
Ana Maria Alves, Guerre et exil chez Louis-Ferdinand Céline
Henri Godard, Céline
Julien Grange, Céline d'un siècle l'autre : le trouble à l'oeuvre
L.-F. Céline, Lettres à Milton Hindus

DOCUMENTS
Correspondance avec Pierre Delrieux (été 1949)
Une lettre à Pierre Andreu (1961)

CHRONIQUE
Les pamphlets de Céline, Colloque de Québec

BIBLIOGRAPHIE
Traduction des oeuvres de L.-F. Céline : 2009-2014


Le numéro 25 € à :
LES AUTODIDACTES
53, rue du Cardinal-Lemoine
75005 PARIS
Courriel : autodidactes@gmail.com
01.43.26.95.18

« Retour à Célingrad » par Hubert-Félix THIÉFAINE (2014)

Dans son dernier album, Stratégie de l'inespoir, qui vient de sortir, Hubert-Félix Thiéfaine nous propose « Retour à Célingrad », une chanson consacrée à Céline écrite « à l'occasion du 50è anniversaire de la mort de Céline ». (Paroles : H.-F. Thiéfaine - Musique : Julien Perez) 






RETOUR A CÉLINGRAD

« Alors je vous prie ! ma Statue ! mon Square ! mes Esplanades ! ma Ville ! Célingrad ! Célingrad au fait ! »
Louis-Ferdinand Céline (Féerie pour une autre fois)


débris d'hélices carbonisées...
bruits des mots brûlés au phosphore...
guignols & féeries vitrifiés
sur la Butte à l'heure où ça mord...
oberflicführer dans la danse...
bignolles en transe... valsez, gamètes !...
rastaquouères de la survivance
qui frappent le bulleux dans sa tête !...

pristis ! grabataires & fienteux !...
navadavouilles & ragoteux !...
gadouilleux caves ! morues en rade !...
nous vlà d'retour à Célingrad !...

gibbons motorisés tout naves
dans les rues de Sigmaringen...
d'un château l'autre un port d'épaves
bien germaneux Hohenzollern...
on rote son âme... de profondis !...
dans les vapes des gaz hilarants...
la mort à crédit d'un clown triste
ça fait bander Sartre & Vaillant...

pristis ! grabataires & fienteux !...
navadavouilles & ragoteux !...
gadouilleux caves ! morues en rade !...
nous vlà d'retour à Célingrad !...

seigneur Bébert du rigodon
c'est le temps de mettre à la vague...
le temps de voguer sur Meudon
loin des cachots de Copenhague...
on entend les sirènes au port...
& les hiboux du cimetière...
crève raisonneux ! j'veux pas qu'ma mort
me vienne des hommes & de leurs manières...

pristis ! grabataires & fienteux !...
navadavouilles & ragoteux !...
gadouilleux caves ! morues en rade !...
nous vlà d'retour à Célingrad !...

pristis ! grabataires & fienteux !...
navadavouilles & ragoteux !...
gadouilleux caves ! morues en rade !...
nous vlà d'retour à Célingrad !...

Hubert-Félix THIEFAINE, Stratégie de l'inespoir, 2014
Disponible sur Amazon.fr.