Biographie

Page en construction...
REPÈRES BIOGRAPHIQUES


JEUNESSE
1894 Naissance de Louis-Ferdinand Destouches à Courbevoie (Seine) le 27 mai.
1899 La famille Destouches s’installe Passage Choiseul à Paris (2è arrdt). Père agent d’assurance et mère commerçante.
1908-1909 Séjours linguistiques en Allemagne (Diepholz et Karlsruhe) et en Angleterre (Rochester et Broadstairs).
1910 Employé dans différents commerces à Paris et Nice.

LA GUERRE
1912 Le jeune Destouches a 18 ans. Il décide de s’engager dans l’armée pour devancer son appel. Il choisit le 12è cuirassiers basé à Rambouillet. Maîtrise difficile de la pratique cavalière (peur des chevaux, qui s’arrange avec le temps). Ses parents restent très présent en n’hésitant pas à intervenir auprès de ses camarades et de la hiérarchie militaire (Voir Lettres, Pléiade, 2009).
1914 Le 5 mai 1914, il est promu Maréchal des logis. Entrée en guerre. Premiers combats. Il se porte volontaire pour une mission dangereuse de transmission d’information. Il revient blessé au bras de Poelkapelle le 27 octobre. Il recevra la Médaille militaire le 24 novembre. L’Illustré national évoquera cet événement.

LONDRES
1915 Réformé, il est affecté comme auxiliaire au service des visas du consulat français à Londres. Période mal connue de la vie de Céline. Il découvre un certain esprit de liberté dans le Londres interlope de la prostitution.
1916 Il se marie le 19 janvier avec Suzanne Nebout.

L’AFRIQUE
1916 Départ pour l’Afrique. Il est engagé par la société Shanga-Oubangui pour développer des plantations au Cameroun.

MEDECINE ET ECRITURE
1917-1918 Retour en France pour raison médicale. Sur le bateau le ramenant en France, il rédige Des Vagues. Il travaille auprès d'Henry de Graffigny pour la revue Eurêka.Embauchés ensemble par la mission Rockefeller, ils parcourent la Bretagne en 1918 pour une campagne de prévention de la tuberculose. Il fait le rencontre d’Edith Follet qui deviendra sa femme l’année suivante.
1919 Le 10 août 1919, il se marie à Edith Follet et s’installe à Rennes. Passe et obtient son baccalauréat.
1920 Naissance de sa fille, Colette Destouches le 15 juin.
1920-1924 Aidé par son statut d’ancien combattant, il engage des études de médecine.
1924 Soutient sa thèse de médecine « La vie et l'œuvre de Philippe Ignace Semmelweis », médecin hongrois rejeté par ces pairs pour ses découvertes de lutte contre la fièvre puerpérale. Ses théories se révéleront exactes.Il est embauché par la section Hygiène de la Société des Nations dirigé par le Dr Ludwig Rachjman. Il s’installe seul à Genève. Cet emploi lui permet de voyager à travers le monde accompagné de délégations internationales (Amériques (il découvre l’organisation des usines Ford de Détroit), Afrique, Europe)
1925 Publication de La Quinine en thérapeutique.
1927 Son contrat avec la SDN n’est pas renouvelé.
1928 S’installe comme médecin et travaille au dispensaire municipal de Clichy, banlieue populaire de Paris.
1932 Publication de Voyage au bout de la nuit aux éditions Denoël & Steele. Réception du Prix Renaudot. Le succès est immédiat. La presse de gauche apprécie l’anti-militarisme et le populisme du livre.
1933 Elizabeth Craig, rencontrée à Genève en 1926, le grand amour de sa vie, (Voyage lui sera dédié), et avec qui il vivait à Montmartre, le quitte, pour rejoindre les Etats-Unis.Publication de L’Eglise chez Denoël & Steele, « esquisse théâtrale » de Voyage au bout de la nuit.
1936 Rencontre Lucette Almanzor qui deviendra officiellement sa femme le 24 février 1943. Publication de Mort à crédit. Réception mitigée des critiques qui y voit notamment vulgarité et pornographie. La première édition sera coupée de nombreux passages. Voyage en URSS et publication à son retour de Mea culpa.
1937 Publication de Bagatelles pour un massacre chez Denoël, premier pamphlet antisémite de Céline. Gros succès de librairie.
1938 Publication de L’Ecole des cadavres.
1939 Céline s’engage volontairement dans le second conflit mondial. Il est médecin à bord du navire Le Chella, qui sera éperonné au large de Gibraltar. De retour en France, Céline exerce au dispensaire de Sartrouville.
1940-1944 : Médecin au dispensaire de Bezons. Il travaille dans le même temps pour divers laboratoires pharmaceutiques.
1941 Publication des Beaux Draps.
1944 Publication de Guignol’s band. Marque le retour à la forme romanesque. Céline utilise dans ce roman ses souvenirs londoniens.

L’EXIL
1944 Départ de la gare de l’Est pour l’Allemagne le 14 juin. Baden-Baden, Berlin, Kraenzlin, Sigmaringen seront les passages obligés pour atteindre le but premier : le Danemark, où Céline avait caché avant-guerre chez une amie danoise ses économies converties en pièces d’or. Il occupe un appartement de Karen Marie Jensen à Copenhague. Les autorités françaises découvrent par l’intermédiaire d’un journaliste la présence de Céline dans la capitale danoise. Un mandat d’arrêt est lancé.
1945-1947 Céline est arrêté et emprisonné pendant 18 mois. Il est défendu par l’avocat danois Thorvald Mikkelsen, lié aux milieux de la Résistance. La France envoie un dossier d’accusation si faible que la justice danoise refuse d’extrader l’écrivain. Il sera libéré sans être autorisé à quitter le pays. Il est logé par son avocat à Klarskovgaard sur les bords de la mer baltique. Il y restera jusqu’à son retour en France.
1950 Condamnation à un an d’emprisonnement, 50 000 francs d'amende, à l'indignité nationale et à la confiscation de la moitié de ses biens.

LE RETOUR EN FRANCE
1951 Me Tixier Vignancour, qui a assuré la défense de Céline en France avec Me Albert Naud, obtient l’amnistie grâce au statut d’ancien combattant invalide à 75% du Maréchal des logis Destouches. Après un bref séjour à Menton chez les parents de Lucette, puis à Neuilly chez l’homme d’affaire Paul Marteau, le couple achète un pavillon et s’installe à Meudon. La même année, il signe un contrat avec Gallimard.
1952 Publication de Féerie pour une autre fois.
1954 Publication de Féerie pour une autre fois II (Normance).
1955 Publication des Entretiens avec le Professeur Y.
1957 Publication de D’un château l’autre qui marque son grand retour à la littérature.
1960 Publication de Nord.
1961 Décès de Céline le 1er juillet à Meudon. Il est enterré au cimetière des Longs-Réages… une tombe gravée d’un trois-mâts…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire