jeudi 25 septembre 2014

Marcel AYMÉ - « Une vie, une oeuvre » (1991)

Marcel AYMÉ (1902-1967) débarque à Paris en 1923 pour suivre des études de médecine et exerce plusieurs métiers. Ses débuts de romancier en 1926 (Brûlebois) lui valent quelques succès jusqu'à se voir décerner le prix Renaudot en 1929 pour La Table-aux-crevés, et le prix Blumenthal de littérature l'année suivante.
Il s'installe à Montmartre en 1930 et ne quittera plus le quartier. C'est probablement vers 1934 chez Gen Paul qu'il fera la connaissance de Céline. L'atelier du peintre est décrit dans Avenue Junot (Je suis partout, 1943), nouvelle mettant en scène Céline, déjà évoqué dans La Carte, publiée dans La Gerbe le 2 avril 1942, en personnage grincheux et antisémite. De ce traitement, qu'il interprétera d'abord comme une manoeuvre de Marcel Aymé pour se dédouaner, Céline garda quelques ressentiment. [...] Marcel Aymé prit probablement l'initiative d'entamer des relations épistolaires avec l'exilé début mars 1947, dont on n'a retrouvé que la première réponse de Céline (14 mars) et témoigna à décharge dans l'enquête du Libertaire comme lors du procès. Marcel Aymé séjourna à Klarskovgaard du 8 au 11 mars 1951. « Marc Empième », le maître du chat Alphonse, honoré dans Féerie, sera un des rares écrivains, selon Céline, à figurer dans les dictionnaires dans deux ou trois siècles. Les deux amis se revirent fréquemment route des Gardes et au Gros-Rouvre chez Marcel Aymé, qui assista aux obsèques de Céline au cimetière de Meudon. [...] Source : Dictionnaire de la correspondance, Du Lérot, 2012.

Marcel AYMÉ, « Une vie, une oeuvre » (1991) :

Une émission proposée par Pascale CHARPENTIER qui retrace à travers une série d'interviews, d'archives et de lectures, la vie et l'oeuvre de l'écrivain. Avec les romanciers, Jacques LAURENT et Alphonse BOUDARD, le metteur en scène Georges WILSON, l'écrivain et petit-fis de Louis-Ferdinand Céline Jean-Marie TURPIN, le professeur d'histoire Pascal ORY et Michel LECUREUR, professeur et biographe. Avec les voix de Marcel AYME, Gen PAUL, Antoine BLONDIN et ARLETTY.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire