mardi 1 janvier 2019

Louis-Ferdinand CÉLINE : Parutions 2019

PARUTIONS 2019 :

LIVRES :
- Jean-Philippe de GARATE, Du côté de chez Céline, Ed. Portaparole, juin 2019.
- L.-F. CÉLINE, Cahiers de prison, février - octobre 1946, Gallimard, mai 2019.
- Pierre GIRESSE, Céline en Afrique, Du Lérot, février 2019.
- Pierre GROUIX, Ferme du Bois Clair, Céline, Danemark, 1948-1951, Editions du Bourg, février 2019. [préface de François MARCHETTI]. En savoir plus.
- Hanns-Erich KAMINSKI, Céline en chemise brune, Allia, mars 2019 [réédition]
- Céline et le politique, Actes du XXIIè colloque international Céline, Sociétés d'études céliniennes, février 2019.
- Géraldine COLLET, La suspension, Ed. rue de l'échiquier, mars 2019. En savoir plus.
- Jean-Paul LOUIS & Laurent SIMON, La Bibliothèque de Louis-Ferdinand Céline, Du Lérot, à paraître.
- Marc HANREZ, Céline et ses classiques & autres essais, Ed. de Paris-Max Chaleil, février 2019.

REVUES :
- Histoires littéraires,vol. XIX, n°76. [Dossier Céline]
- L'Année Céline 2018, Du Lérot, juin 2019.

 ÉMISSIONS RADIO
- France Culture, Les Grandes Traversées, "Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit", une série de cinq émissions diffusées du 15 au 19 juillet 2019 :
- épisode 1 : un génie monstrueux : https://youtu.be/96lLk4wFcRU
- épisode 2 : le voyage : https://youtu.be/HFtd5xdnImY
- épisode 3 : une double vie : https://youtu.be/r9MDPLzYU1A

AUTOUR DE CÉLINE
- Rodolphe TROUILLEUX, Montmartre des écrivains, Ed. B. Giovanangeli, 2019.
- Jacques LAMBERT, L'antisémitisme dans le monde des arts & de la culture, 1900-1945, Ed. de Paris, 2019.
- Jacques CANTIER, Lire sous l'Occupation, CNRS, 2019.
- Patrice JEAN, L'homme surnuméraire, Ed. rue Fromentin, 2017. [roman ; passage consacré à une réécriture de Voyage au bout de la nuit]
- Patrice JEAN, Tour d'ivoire, Ed. rue Fromentin, 2019. [roman ; où l'on découvre une librairie "Mort à crédit" animée par son pittoresque libraire]
- Le goût des chats, Mercure de France, 2019. [court texte de Frédéric Vitoux sur le chat Bébert]
- Dominique LORMIER, Les années interdites, auteurs, journalistes et artistes dans la Collaboration, L'Archipel, 2018.
- Léo KOESTEN, Quatre histoires intimes d'écrivains pour la radio, Zweig, Yourcenar, Céline, Aragon, L'Harmattan, 2018.
- Claude-Guy ONFRAY, Quintin, un temps fût..., Ed. Le Livre d'histoire, 2018. [Court passage consacré à Céline]







Retrouvez chaque semaine actualités & archives céliniennes sur nos chaînes

12 commentaires:

  1. Quelqu'un a-t-il une opinion sur le "Ferme du bois clair" ? Je pense avoir lu l'essentiel sur le séjour des Destouches au Danemark (à l'exception de "Images d'exil") ; ce nouveau-venu ajoute-t-il aux connaissances ?

    RépondreSupprimer
  2. "l'auteur a eu recours à une documentation en grande partie inédite issue du dépouillement de la presse locale et des archives de la ville de Korsør" : https://www.fabula.org/actualites/pierre-grouix-ferme-du-bois-clair-celine-danemark-1948-1951_89508.php

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ces précisions. Je pense passer à la caisse...
    Dommage que "Images d'exil" n'ait pas été réédité...

    RépondreSupprimer
  4. Quant aux "Cahiers de prison", sait-on s'ils reprendront simplement les éléments publiés dans trois volumes de "L'Année Céline", ou bien y aura-t-il du matériel supplémentaire ? Pour l'heure le site de Gallimard en dit peu : aucune indication de pagination, et un prix encore indicatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On trouve un commencement de réponse à cette page : https://www.librairie-gallimard.com/livre/9782072852695-les-cahiers-de-la-nrf-cahiers-de-prison-fevrier-octobre-1946-louis-ferdinand-celine/

      Supprimer
    2. D'après cette fiche :
      http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Les-Cahiers-de-la-NRF/Cahiers-de-prison
      le prix a baissé (20 euros au lieu de 25) et une pagination est apparue : 240 pages.
      Toutefois, une autre page de Gallimard :
      https://www.librairie-gallimard.com/livre/9782072852695-les-cahiers-de-la-nrf-cahiers-de-prison-fevrier-octobre-1946-louis-ferdinand-celine/
      laisse le prix à 25 euros et sans encore indication de pagination.

      Supprimer
  5. Les différentes fiches (Gallimard et sites de VPC) semblent désormais complètes et concordantes, indiquant un prix ramené de 25 à 20 euros et une date repoussée du 2 au 23 mai.

    RépondreSupprimer
  6. Les voilà donc parus, ces carnets.
    Sacrée lecture en perspective, et pas des plus faciles. De prime abord la quasi-absence de visuels fait que je ne regrette pas d'avoir acquis en son temps "Un autre Céline"...

    RépondreSupprimer
  7. « Ferme du Bois Clair » : un avis de lecteur...

    En feuilletant l'ouvrage, surprise sur la forme : ni notes ni renvois, aucune bibliographie, pas d'index -- rarissime *phénomène* dans nos célinothèques (Serait-ce un roman...?) ! C'est d'autant plus regrettable que des informations, l'ouvrage en regorge -- mais faute d'index elles seront inexploitables.
    Sur le fond... Les données sont diluées dans une prose qui ne manque certainement pas de charme mais se montre maniérée et poseuse, notamment en abusant de jeux sur les mots par assonance ou allitération, au point que le plus souvent on a le sentiment que c'est la formule qui a créé l'idée -- et ce, dans la plupart des cas, fort gratuitement (« les États-Unis, race et racine du capitalisme », « Propriétaires ou prioritaires, [les Destouches] ne le furent jamais (...) », « L'ancien soldat du 12e Cuir a le cuir dur (...) », « les inouïs Inuits » -- les exemples abondent à quasiment chaque page).
    Je vois aussi de la préciosité à livrer telle maxime latine ou telle phrase anglaise sans les traduire ; comme dans l'arbitraire qui fait que de façon erratique une citation se voit soudain sourcée contrairement à toutes les autres ; ainsi que dans l'omniprésence des phrases sciemment incomplètes à l'entame des paragraphes.
    Il arrive même à l'auteur de s'égarer : à propos de Sartre, « Petitesse physique et morale », c'est évidemment le degré zéro de l'argumentation (et puis Céline avait réglé ce compte-là avec un autre brio ! Et au besoin je recommande le « À l'agité du bocal, histoire d'un texte » d'Émile Brami sur YouTube...).

    Indéniablement l'auteur a d'assez nombreuses formules heureuses, et son travail sur la langue est par endroit fécond, mais dans l'ensemble il s'est « regardé écrire », et le résultat en pâtit.
    Par ailleurs, à coup sûr l'ouvrage ne vaut que pour un lecteur ayant déjà une connaissance solide du sujet, le texte étant constellé d'allusions sèches, de références absconses et rarement explicitées (« Si les Pirazzolli avaient mieux accueilli Henning et Else Jensen en France, si le pingre beau-père, "Couscous", avait mieux traité le gardien de prison et son pinceau d'Ingres (...) » -- incompréhensible pour qui découvrira Céline par ce bout-ci).

    ...Pour moi donc en tout cas, je n'y ai pas trouvé ce que j'étais venu chercher, et à mi-parcours de guerre lasse j'abandonne ma lecture.

    Accessoirement le texte aurait bénéficié d'une relecture pour corrections un peu plus attentive, même si les défauts sont peu nombreux. Toutefois j'aurais aimé comprendre le sens et la fonction de la page 246 ! On en rencontre quelques sybillines occurrences dans le corps du texte même, mais flanquées de chiffres tantôt romains, (page 50 : « Céline DK II »), tantôt de chiffres arabes (page 71 : « DK1 et DK 2 »). Bête erreur de fabrication (s'agissait-il d'appel à annexes qui auront finalement été omises)...?
    Éditer, c'est (c'était ?) tout un métier...

    RépondreSupprimer
  8. Images d'exil est la référence sur le sujet, rien de nouveau...

    RépondreSupprimer
  9. Malheureusement il est hors de prix, et l'éditeur ne le rééditera pas parce qu'il pense qu'avec le recul il faudrait le corriger.
    Reste quand même une abondante -- et plus ou moins accessible -- documentation : le(s) Hindus, le Ole Vinding, le Holga Pedersen, "L'affaire Louis-Ferdinand Céline", "Céline au Danemark", les différentes correspondances de l'époque...
    Mais je ne doute pas qu'ils ne remplacent pas ces "Images d'exil"...

    RépondreSupprimer