mercredi 19 mars 2014

Serge PERRAULT (1920-2014)

Serge Perrault professeur
Nous apprenons le décès de Serge PERRAULT (de son vrai nom Serge LEPLAT) ce jeudi 13 mars 2014. Il entrait dans sa 94ème année.

Né à Paris en 1920, il fût danseur à l'Opéra de Paris de 1943 à 1947. Il effectue à partir de 1948 de nombreuses tournées internationales avec les Ballets de Paris de Roland Petit. Après sa carrière d'artiste, il enseignera son art de 1957 à 1987 et sera professeur de pédagogie à partir de 1996. Il fera paraître en 1992 aux éditions du Lérot Céline de mes souvenirs, où il évoquera son amitié avec Céline depuis sa première rencontre en 1941 jusqu'en 1961 où il retrouve le couple Destouches à Meudon. C'est bien sûr la danse qui rapprochera les deux hommes. Les cours que donnent Blanche d'Alessandri-Valdine à cette époque permettront la rencontre :

« Depuis un moment, il est arrivé pour assister au cours. Il le suit avec beaucoup d'attention et par des petits mouvements de tête, très respectueusement, acquiesce sans les commenter, aux remarques de Madame le Professeur. Je ne sais pas encore qu'il est là pour voir Lucette au travail. Lucette Almanzor ! Je la connais un peu depuis que je fréquente le cours. C'est une belle et authentique danseuse : souple, expressive, musicale. La grâce quoi ! [...] je suis plein d'admiration pour sa formidable résistance. Une autre résistance me paraît tout aussi remarquable, c'est celle de ce Monsieur compatissant qui assiste, depuis plus de deux heures, avec une inlassable attention, à nos souffrances. [...] Je n'ai jamais ressenti si fortement une présence, vu un visage, un regard qui expriment si intensément l'intelligence. On me dit que c'est un écrivain. Son nom : Céline. »  

Il parlera toujours avec grande sensibilité et intelligence du style et de l'écriture de Céline, de ses rapports à la danse et aux danseuses. Il participa encore récemment au film documentaire Le Procès Céline (2011) et une intéressante interview a été publiée en annexe du DVD Paris Céline la même année. MG

----------


« Serge Perrault : je me souviens d'un sourire, d'une âme, d'une modestie, d'un humour, d'une curiosité, d'un savoir, d'une distinction, d'une fidélité, d'une droiture, d'une réflexion, d'une franchise, d'une générosité, d'une sincérité, qui ne plaisaient à certains. »
Eric MAZET

« Il faisait rimer danse avec élégance et, comme Pierre Monnier, donnait à croire que la jeunesse pourrait être éternelle. Merci - aussi - à Céline de nous avoir légué de tels céliniens. »
Jacques LÉGER

3 commentaires:

  1. Serge Perrault : je me souviens d'un sourire, d'une âme, d'une modestie, d'un humour, d'une curiosité, d'un savoir, d'une distinction, d'une fidélité, d'une droiture, d'une réflexion, d'une franchise, d'une générosité, d'une sincérité, qui ne plaisaient à certains.

    RépondreSupprimer
  2. Ah toutes ces qualités ne plaisaient pas aux barons céliniens dont le rêve secret était que tous les témoins directs disparaissent, afin de pouvoir construire leur petit monstre...

    RépondreSupprimer
  3. Il faisat rimer danse avec élégance et, comme Pierre Monnier, donnait à croire que la jeunesse pourrait être éternelle. Merci - aussi - à Céline de nous avoir légué de tels céliniens.
    Jacques Léger

    RépondreSupprimer