mardi 16 avril 2013

« CÉLINE entre correspondance et posture » - RTS - 1er décembre 2009

A l'occasion de la sortie en 2009 de la nouvelle édition des Lettres de CÉLINE à Albert PARAZ aux éditions Gallimard, la radio Espace 2, de la Radio Télévision Suisse, a consacré l'émission « Entre les lignes » du 1 décembre 2009 à Céline. Autour du micro de Christian CIOCCA, interviennent Jean Paul LOUIS, éditeur, et Jérôme MEIZOZ, enseignant à l'Université de Lausanne :


Durée 58 min.


Après son emprisonnement pour collaboration durant l’Occupation, Céline s’est battu pour sa réhabilitation. Sa correspondance souligne cette posture de combat qui ne s'est voulue que littéraire. Incarcéré durant quatorze mois à Copenhague en décembre 1945, après son exil en Allemagne, Louis-Ferdinand Céline a recouvré sa liberté d'écriture au printemps 1947. Condamné par contumace en France, craignant d'être une des dernières cibles de l'épuration, il a commencé une longue correspondance avec l'écrivain Albert Paraz qui voulait ainsi réhabiliter l'auteur honni. En tâchant de répondre aux accusations de haine raciale et d'antisémitisme dont ses pamphlets et son attitude avaient révélé la violence, Céline renforçait sa posture de victimisation. Avant-guerre, il s'était présenté aux journalistes en blouse blanche jouant le médecin-écrivain, connaisseur des maux du monde. Après-guerre, par euphémisme, il ne s'est voulu qu'un musicien de la langue. Avec l'éditeur Jean Paul Louis et Jérôme Meizoz, enseignant à l'Université de Lausanne et écrivain, on abordera l'ambiguïté de ses attitudes et leur résonance dans le monde culturel d'hier et d'aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire