jeudi 8 septembre 2011

Les directeurs les ouvriers et les belles sténo-dactylographes : Portraits au travail (I)

Présentation de l'éditeur
Didier, bûcheron, Bouba, chauffeur dans une société d’ordures ménagères, Bernard, écrivain public, Natacha, agent SNCF aux objets trouvés, Nicolas, guide touristique, Hervé, prêtre, Roger, militant communiste, Sylvia, couturière-modéliste, Christian, bijoutier, François, interprète français-chinois, Thomas, caissier au Louvre... Hélène Briscoe pourrait écrire des reportages classiques, façon l’éternel portrait-bien-senti des dernières pages de quotidiens. Elle préfère s’effacer, poser son micro, et laisser la parole se déployer. Brute. Sans commentaire ni voix off. Une voix apparaît, un portrait se tisse, plus complexe, plus riche que tous ceux qu’on pourrait tenter de brosser. Très vite ce n’est plus seulement le métier, bac+12 ou job alimentaire, qui intéresse : à la curiosité documentaire s’ajoute la rencontre d’un homme, d’une femme qui le temps de quelques pages se dévoile, glisse insensiblement du récit de son métier à celui de sa vie.

Hélène Briscoe, Les directeurs les ouvriers et les belles sténodactylographes, Ed. Le Tigre, 2011.
Commande possible sur www.le-tigre.net.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire