mercredi 7 septembre 2011

La lie de l'humanité, certes, mais aussi Céline et Rabelais !

Il a regardé à droite, à gauche, il a mis sa main en cornet autour de la bouche et il a chuchoté :
- Et puis comme on est privés, c'est nous qu'on recrute les infirmières...
Il a fait un clin d'oeil.
- Tu piges ?
J'ai acquiescé. Tout en écoutant d'une oreille, je songeais que c'était quand même une drôle de corporation, les médecins. La lie de l'humanité, certes, mais aussi Céline et Rabelais ! Ça donne à réfléchir ! un génie tous les quatre siècles, des millions de mongoliens en blouse blanche entre les deux ! Ça fait cher le génie !

Olivier Maulin, Les lumières du ciel, Ed. Balland, 2011.
Commande possible sur Amazon.fr.


Nous vous recommandons ce dernier roman d'Olivier Maulin à l'image des précédents : En attendant le roi du monde, Les évangiles du lac ou encore Petit monarque et catacombes.

Présentation de l'éditeur
Paul-Emile Bramont n'est pas un foudre de guerre. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne voue pas au travail la vénération exigée par l'époque. Prince des ratés, il explore avec sérénité les bas-fonds de l'ambition, passant d'un hôtel miteux à un boulot minable et à des combines louches. Accompagné de son copain Momo, dj de patinoire de son état, et Bérangère, la femme d'un chirurgien plasticien, sa maîtresse du moment, il décide de fuir cette société basée sur le culte de la technique et de la consommation à tout-va et prend la route. Au cours de ce road-trip chaotique, ils découvriront Jérusalem, un hameau paisible où la loi du marché n'existe pas. On y boit sous les étoiles, on y lance des grenades pour combattre des chimères et les nuits sont enchantées. Ils y croiseront un curé anarchiste, un clochard amoureux des armes à feu et un militant primitiviste radical, tous en guerre contre le monde moderne et toute forme de production. Ils entrevoient alors un autre monde, un monde auquel il faudrait d'ores et déjà se préparer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire