samedi 17 mai 2014

Vient de paraître : Céline : plein Nord de Pierre-Marie MIROUX

La Société d'études céliniennes édite Céline : plein Nord, une anthologie d'articles de Pierre-Marie Miroux qui revient sur les liens peu connus de Céline avec cette région française. La généalogie nordiste est ainsi clairement établie par l'auteur suivi par le récit détaillé de son passage et de son hospitalisation en novembre 1914 à Hazebrouck. Céline, alors Maréchal des Logis, revient blessé du front. Il y fera la rencontre d'une mystérieuse Alice David. Pierre-Marie Miroux revient enfin sur le voyage de Céline dans le Nord en 1925 en tant que médecin de la Société des Nations pour terminer sur un texte passionnant qui nous plonge dans le Nord « féerisé » par Céline, un Nord « qui nous emmènerait de l'autre côté du réel ». Pierre-Marie Miroux a bien voulu répondre à nos questions dans un entretien à lire ici. 

 Disponible en librairie ou
38 € franco à : 
Librairie Les Autodidactes
53 rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris
01 43 26 95 51

Présentation de l'éditeur
Le Quesnoy, Valenciennes, Lille, Hazebrouck… mais aussi le Brandebourg ou le Danemark, autant de points qui jalonnent le parcours des ancêtres de Céline et son propre périple à travers les deux guerres mondiales du 20e siècle. Le Nord, qu’il évoque souvent dans ses œuvres, que ce soit pour revendiquer ses origines « flamandes » ou pour dire l’aimantation qui l’attire vers cette destination féerique, est, pour Céline, un lieu essentiel, à la fois des origines de la vie et de destination de « l’outre-là ». Lieu de naissance et lieu d’une mort qui nous ramènerait aux origines d’avant la vie et son horrible réalité, le Nord est aussi le lieu de l’écriture qui, seule, peut accomplir cette boucle fantasmatique. D’où le fait que Céline donne le titre de Nord à un roman qui une des bornes de cet itinéraire. En quatre articles consacrés aux origines familiales nordistes de Céline, à son séjour, en 1914, à l’hôpital d’Hazebrouck et ses amours avec l’infirmière-chef, à sa mission pour la SDN qui, en 1925, le mène de Lille à Zuydcoote en passant par Douai, et, enfin, à tout ce que signifie le Nord dans l’écriture de Céline, Pierre-Marie Miroux s’attache à le suivre dans ce voyage vers un pôle aimanté que Céline accomplit avec, comme il l’écrit dans sa dernière œuvre, sa « boussole autour du cou » !


A écouter :
Céline avant Céline, colloque "Autour de Céline" (2011)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire