mercredi 26 juin 2013

Échos céliniens...

> Presse : Loredana Kahn n'a pas été sensible aux romans et au style céliniens. Elle nous l'explique dans un article intitulé « Céline m'emmerde » paru le 13 juin 2013 sur La cause littéraire : www.lacauselitteraire.fr. 

> CAPES 2014 : « Vous ferez une étude stylistique du texte en insistant sur les formes et enjeux de la parodie » est l'une des questions auxquelles ont dû répondre les candidats au CAPES 2014 section Lettres modernes pour l'épreuve de grammaire après la lecture d'un extrait de Voyage au bout de la nuit. A télécharger ici.

> Presse : Culture, le magazine culturel de l'Université de Liège rend compte de la sortie en format de poche des Lettres à la NRF (Gallimard, 2011) : http://culture.ulg.ac.be. 

> Théâtre en Argentine : Une fiction basée sur la récente histoire Argentine à partir de Céline : L'oeuvre Voyage au bout de la guerre, de Gabriel Fernandez Chapo, est décrite comme un spectacle teinté de politique et d'investigation théâtrale et basé sur Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline. A l'Espace Théâtral Polonia (Fritz Roy 1477, Buenos Aires) tous les dimanches à 20h jusqu'au 28 juin 2013. A partir de ce texte classique et controversé, la pièce essaie d'imaginer d'autres histoires possibles sur ce qu'a pu vivre l'Argentine à partir de la crise de décembre 2001. Dans cette fiction, les ex-généraux de la dernière dictature militaire profitent du chaos vécu de l'époque, qui a inclus de nombreux assassinats par les forces de sécurité, pour armer une escarmouche qui commence à les remettre dans la course. Les protagonistes Juan Mako et Giovanni Bellizzi, avec la voix-off de Nacho Rosetti, les lumières de Claudio Del Bianco, costumes et mise en scène de Emilia Pérez Quintero, avec des jeux de lumières de Juan Mendoza. www.elcomercial.com.ar. Voir aussi www.escena.cc.

> Reliure : L'atelier Anne Giordan propose une édition originale de Voyage au bout de la nuit ornée d'une exceptionnelle reliure. A découvrir sur http://annegiordan.fr.

> Passage Choiseul : Le Passage Choiseul vient de faire peau neuve. La journaliste du quotidien 20 Minutes n'oublie pas d'évoquer Céline : www.20minutes.fr.

2 commentaires:

  1. Loredana Kahn,
    Agrégative, ça ne veut rien dire... On est ou on n'est pas agrégé. point. C'est un concours qu'on réussi ou qu'on rate. S'y présenter n'est pas grand chose. C'est étudier quatre oeuvres, plus ou moins bien, pendant un an, et c'est tout. Agrégatif n'est pas un titre universitaire. C'est une présomption. Et dire que Céline l'emmerde, ça ne veut rien dire non plus. C'est d'une banalité ! Maupassant, Léautaud, Zola, emmerdent les uns ou les autres. En quoi cela fait-il avancer les choses ? Madame Loredana Kahn est bien mignonne et a bien de la chance que Céline l'emmerde. Elle n'a pas du croiser beaucoup de Robinson dans sa vie qui ne doit pas être un voyage au bout de la nuit mais un voyage pour touristes tout confort d'une faculté à l'autre, pauses café comprises et serveurs aimables. Elle ne dit pas qui elle aime comme auteurs en littérature. C'est bien dommage.

    RépondreSupprimer
  2. Loredana Kahn,
    en un mot : FI !
    Et non pas parce que je ne partage vos opinions (que je n'ai lus qu'à moitié car ils m'ont emmerdé) mais parce que quelqu'un qui troque son insensibilité contre un enthousiasme "pour" aussi aveugle qu'insensé ne mérite que mon mépris.
    Mais enfin vous ferez l'unanimité "à contre courant", que voulez vous, Céline l'avait prédit... car aujourd'hui plus que jamais "le babil des dames est souverain !"
    Aussi et pour conclure : Tant pis pour vous, vous ne vivez pas.

    RépondreSupprimer