vendredi 15 février 2013

Présence célinienne...

> Cinéma : Nous évoquions, dans notre Rétrospective 2012, la présence dans le film Dans la maison de François Ozon, d'un exemplaire de Voyage au bout de la nuit relié cuir servant à assommer Fabrice Luchini. Voici les images.

> Arthur Larrue, écrivain, interrogé par Hala Moawad pour L'Officiel de la mode (14/02/2013) : « Je ne lis pas de romans d’amour, ou plutôt je ne suis pas tout à fait certain de savoir ce que c’est qu’un roman d’amour. Je connais beaucoup de livres dans lesquels il y a de l’amour. Dans tous les livres il y a de l’amour. Plus ou moins caché, et parfois d’autant plus sensible qu’il est caché. Une des plus belles pages d’amour de notre littérature me semble par exemple être l’adieu à Molly dans Voyage au bout de la nuit. Personne ne penserait à ranger le Voyage dans une bibliothèque rose et pourtant, ce livre est dédié à une femme, qui dans la vie ne s’appelait pas Molly mais Elizabeth Craig. Céline en était fou amoureux, c’était une danseuse américaine, rousse, elle l’a quitté, il a écrit le Voyage pour elle, par amour. »

> Virginie Despentes, écrivain, a consacré un article à La Servante et le Catcheur d'Horacio Castellanos Moyadans (Le Monde des livres, 31/01/2013) où elle évoque Céline : « Auteur d'une quinzaine de romans, dont sept sont traduits en français aux éditions Les Allusifs, Horacio Castellanos Moya est une figure majeure de la littérature contemporaine. Aux Etats-Unis, les critiques citent souvent Céline à son propos, pour la noirceur des thèmes. Mais, contrairement à Céline, Moya n'a jamais écrit en espérant flatter le pouvoir en place, ni en essayant de se mettre dans la poche le contre-pouvoir le plus influent. »

> Argentine : le site Pagina 12 nous apprend la sortie fin 2012 du Céline de Philippe Sollers aux éditions argentine Paradisio, (un titre paru en France aux éditions Ecriture en 2009), et évoque la polémique 2011 dans un second article paru le 10 février 2013 : www.pagina12.com.

> Presse : « Jacques Chardonne, Paul Morand, Lucien Rebatet, le retour des pestiférés » est le titre du dernier article de Jérôme Dupuis paru aujourd'hui sur le site de L'Express. Y est annoncé la sortie prochaine de la correspondance Morand-Chardonne, la réédition des Décombres de Rebatet, et la sortie des Ecrits polémiques de Céline aux éditions Huit en 2012 : www.lexpress.fr.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire