lundi 20 août 2012

Louis-Ferdinand Céline : les villes « c'est elles qui rendent le monde furieux »

Ulm absolument rasé, ils vont pas recommencer tout de suite !... j'espère !... une petite chance qu'ils nous loupent ! Plus d'Ulm !... le monde sera seulement tranquille toutes les villes rasées ! je dis ! c'est elles qui rendent le monde furieux, qui font monter les colères, les villes ! plus de music-halls, plus de bistros, plus de cinémas, plus de jalousies ! plus d'hystéries !... tout le monde à l'air ! le cul à la glace ! vous parlez d'une hibernation ! cette cure pour l'humanité folle !...

Louis-Ferdinand Céline, D'un château l'autre, 1957.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire