samedi 7 juillet 2012

De l’antisémitisme chez L.-F. Céline par Ana Maria Alves (Université d'Aveiro, Portugal) - 2002

De l’antisémitisme chez Louis-Ferdinand Céline, thèse d'Ana Maria Alves présentée à l'Université d'Aveiro (Portugal) en 2002. 


Résumé :
Cette recherche a pour objet l’étude de certains aspects de l’antisémitisme chez Louis-Ferdinand Céline. Elle porte, dans son essence, sur la tentative de comprendre la démarche psychologique de l’auteur qui l’amènera de l’affirmation et de la revendication virulentes de son antisémitisme, à l’époque des pamphlets, à une réflexion et justification douloureuses lors de la Libération. Ce travail propose, d’abord, une brève approche de l’époque, de façon à appréhender, par la suite, sa position d’écrivain en politique. Ainsi, cette étude tend à démontrer que, de nos jours, la véritable haine, celle qui découle, en partie, des pamphlets antisémites de l’auteur, semble s’estomper. Ce fait nous permet de mieux nous distancer de ces écrits et de les comparer à la trilogie –D’un château l’autre, Nord, Rigodon-, afin de prouver que ce dernier y fait, non seulement le récit de son exil au cours des années 1944-1951 – exil dû aux dangers que ses prises de positions antisémites lui font courir en France, au moment de la Libération-, mais cette trilogie lui permet également de répondre publiquement aux accusations qui lui ont été portées à la Libération et lui concède, in fine, l’occasion d’ébaucher une biographie, et de dresser, avec une certaine fierté, le bilan définitif de son destin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire