jeudi 22 mars 2012

Claude Duneton est mort

L’écrivain Claude Duneton est décédé mercredi 21 mars à l'âge de 77 ans. Amoureux des mots et de la langue, curieux d'expressions traditionnelles et ex- professeur d'anglais, il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont La puce à l'oreille et Le Monument, roman racontant l'histoire de 27 poilus de 14 à n'être jamais revenus à son village de Lagleygeolle, en Corrèze.

Pour les céliniens, il restera l’auteur du Bal à Korsør (Grasset, 1994), d’une très belle préface à Céline au Danemark, 1945-1951 de David Alliot et François Marchetti (Ed. du Rocher, 2008) et d'une préface à une biographie de Gen Paul, Gen Paul : Un peintre maudit parmi les siens (La Table Ronde, 2007).

A lire : Sa réaction à la "polémique Céline" de janvier 2011 : Une querelle indigne (Le Figaro, 27 janvier 2011)

2 commentaires:

  1. Il restera également pour moi, entre autres raisons de me souvenir de lui, l'auteur d'une très belle préface à Images d'exil, L.-F. Céline Copenhague-Korsor, Du Lérot & La Sirène éditeurs, Tusson, 2004,

    RépondreSupprimer
  2. Et puis, je me souviendrai surtout de notre première rencontre... en novembre 1970... à la Librairie-Galerie-Théâtre " Les Anamorphoses ", 68, rue de Vaugirard, Paris 6e, près du Luxembourg... quand il avait monté avec deux ou trois acteurs, dont lui-même : Les Beaux-Draps ! Il fallait oser ! Paul Chambrillon en fit l'éloge. Nous étions guère nombreux parmi les spectateurs! On avait l'air de conspirateurs... L' affiche était superbe : " Je décrète…"
    C'était un homme libre, comme on dit de certains. D'une grande intelligence curieuse de tous les chemins de traverse, d'une grande culture voyageuse sans frontières, d'une malice dans le regard inoubliable.

    RépondreSupprimer