jeudi 23 février 2012

Daniel Darc inspiré par Céline ?

C'est sur ce quai-là, au 18, que mes bons parents firent de bien tristes affaires pendant l'hiver 92, ça nous remet loin. C'était un magasin de "Modes, fleurs et plumes". Y avait en tout comme modèles que trois chapeaux, dans une seule vitrine, on me l'a souvent raconté. La Seine a gelé cette année-là. Je suis né en mai. C'est moi le printemps.

Louis-Ferdinand Céline, Mort à Crédit, 1936.

Source



Aussi à lire :
>>> Arnaud Fleurent-Didier
>>> Louis-Ferdinand Céline, icône rock ?
>>> Du « Voyage au bout de la nuit » à « End of the night »

1 commentaire:

  1. Un peu mince comme rapprochement. Aussi mince que celui du rocker. Pourquoi pas "voyage voyage" de je ne sais plus qui ? ou "moi je suis printaniste" d'Eric Charden ?

    RépondreSupprimer