mardi 20 décembre 2011

« CÉLINE, le peuple et la critique d'authenticité » par Francis CHATEAURAYNAUD (1995)

Résumé : L'article propose une exploration du dossier Céline à partir du logiciel Prospéro spécialement conçu pour l'étude des affaires et des controverses. A travers la présentation de différentes procédures de traitement, le papier tente de clarifier les relations entre exigence d'authenticité et représentation politique. Les multiples interprétations engendrées par les pamphlets céliniens sont en effet l'occasion de montrer comment le thème de l'authenticité change de nature lorsqu'il est associé à des espaces de calcul politique : façon usuelle de qualifier la présence et l'intensité de l'engagement dans le monde ou dans une oeuvre, la notion d'authenticité peut facilement devenir une formule de rhétorique dont la signification épouse les chassés-croisés du calcul et de la critique. Lorsque, dans une période de crise comme celle des années trente, les représentations politiques entrent en tension avec les modalités de l'expérience quotidienne et ne permettent plus de bâtir de prise collective sur l'avenir le plus proche, prophéties de malheur, visions apocalyptiques et dénonciations réactionnaires viennent habiter l'espace public permettant des prises de parole impensables dans d'autres configurations.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire