jeudi 4 novembre 2010

Louis-Ferdinand Céline par Jacques Trémolet de Villers

« Quand Céline blague, il le fait dans une outrance verbale, et dans un chant qui, par le style même, détruit ce qui pourrait paraître une horrible et désastreuse théorie : que le monde moderne serait gouverné, de Washington à Moscou et de Londres à ...Tel-Aviv, par les juifs. Céline se moque de lui-même et de son propre antisémitisme. »

Jacques Trémolet de Villers

Aucun commentaire:

Publier un commentaire