mercredi 25 août 2010

Louis-Ferdinand Céline au théâtre - à Paris du 29 aout au 1er septembre

Dans le cadre du festival New-York à Paris, Chromos compagnie présentera les dimanche 29 aout 2010 (16H), mardi 31 aout (21H) et mercredi 1er septembre (21H) :

Ça bouge encore (sous mes jambes)
Pièce d'une heure pour danseur, voix, diapositives et bande-son.

D'après les chapitres New-yorkais du "Voyage au bout de la nuit" de Louis Ferdinand Céline.
Mise en scène : Julien Bal,
Danseur : Jean-Charles di Zazzo,
Bande-son : Térence Meunier

Renseignements / réservations :
Théâtre de la Reine Blanche
2 bis passage ruelle
75018 Paris (Métro La Chapelle)
Tél : 01 42 05 47 31
www.billetreduc.com


Notes de mise en scène et extrait :
Ça a débuté comme ça : vouloir un théâtre qui écoute, un théâtre qui la ferme.
Quand Nicolas Herviais m’a proposé de présenter « Nuit d’Amérique » en son théâtre de la Reine Blanche (« Nuit d’Amérique » : spectacle pour six acteurs et douze rôles, d’après les chapitres américains du « Voyage… », créé en février à Paris) un seul acteur de ceux que j’aime était disponible en cet août nuage : Jean-Charles di Zazzo. Di Z. est aussi danseur, d’abord danseur, il a été petit rat de l’opéra et danseur plus tard chez le doux Bagouet.

Pourquoi ne pas faire de ce spectacle un feu ? Comme la maison à Meudon. Dépeuplé comme Paris se dépeuple en août. Et danser par-dessus. Et tout alors a commencé comme ça. Au centre national de la danse de Pantin où nous répétons ces jours, il n’y a que nous. Aux cafés, que nous. À Pantin, que nous. Préoccupés de donner vie à cette momie de spectacle, que nous aussi. Dans le monde entier, que nous.

Un gris Beckett de circonstance habille le spectacle, et nous dansons sur les cendres des restes. Et ça fonctionne vite, jouissif, car l’air au-dessus des cendres, l’air chaud, est encore plein de choses comprises, aimées, choisies. Les phrases défilent en off, di Z. agit ou danse et fait dire aux mots d’autres choses, et l’écho s’élargit. Et le roman nous est nouveau.
Ce « Voyage… » n’est décidemment pas un livre « j’ai lu » !
A suivre donc.

Julien BAL

Aucun commentaire:

Publier un commentaire