samedi 26 juin 2010

Louis-Ferdinand Céline : Un pays ça finit en « droits »

« Un pays ça finit en « droits », en droits suprêmes, en droits à rien, en droits à tout, en droits de jaloux, en droits de famine, en droits de vent. »

Louis-Ferdinand Céline, Les Beaux Draps, 1941.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire