mercredi 20 janvier 2010

Louis-Ferdinand Céline à l'honneur dans les Hauts-de-Seine

Après la ville de Meudon, le conseil général des Hauts-de-Seine rend hommage à son illustre administré...


« C’est un moyen de montrer l’incroyable diversité culturelle et de talents d’un département pas toujours très bien cerné. » Jean-Louis Rémilleux, producteur des émissions « Vu du ciel » et « Secrets d’histoire » sur France 2, vient de diriger la réalisation de la collection « Un lieu, un destin ».

De la magnificence disparue du château de Saint-Cloud, bâti par Philippe d’Orléans, à l’ennui du « foutu pavillon » qui abrita le dernier exil de Louis-Ferdinand Céline à Meudon, en passant par les rêves abrités du mécène Albert Kahn dans ses jardins de Boulogne-Billancourt, cette série documentaire retrace en dix portraits de personnages célèbres l’histoire des Hauts-de-Seine (92). Images d’archives, interview d’historiens et reconstitution d’époque donnent chair à des lieux parfois oubliés du patrimoine du département.

« Il y a ici une concentration de talents, note le producteur. Le choix des personnages n’a pas été facile. Certains, comme Corot ou Chateaubriand, s’imposaient. Pour les autres, nous avons voulu montrer toutes les facettes des Hauts-de-Seine et réaliser un voyage au travers des époques. »

Produite et réalisée par le conseil général des Hauts-de-Seine, cette série documentaire est accessible en deux versions, de 52 et 26 minutes, pour pouvoir être présentée à un public le plus large possible. Les coffrets ont été envoyés dans les établissements scolaires, les bibliothèques et médiathèques du département. Ils sont également visibles sur le site www.vallee-culture.fr. « Pour beaucoup, Châtenay-Malabry ou Sceaux ne sont que des extensions du Grand Paris, reprend Jean-Louis Rémilleux. Renforcer la connaissance des lieux et de leur héritage permettra peut-être de renforcer aussi les liens entre les gens. »

Tiphaine RÉTO

A partir du mois prochain, le coffret de dix DVD sera vendu 45 € dans les musées départementaux. Chaque DVD sera mis en vente à 12 €.

Source : 20 Minutes Paris du 20/01/2010.
Merci à Michel Toussaint.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire