mardi 15 décembre 2009

Une librairie « célinienne » à Saint-Rémy-de-Provence

Des « voyages au bout de la nuit » sous le soleil du Midi, voilà ce qui attend les lecteurs du Bulletin célinien à Saint-Rémy-de-Provence, où s’est ouverte sous ce nom une librairie remplie des ouvrages de Céline et de ceux qui lui sont consacrés.

Quelle bonne surprise dans cette Provence que nous croyions réfractaire à l’oeuvre de notre grand écrivain, vu le petit nombre d’abonnés au Bulletin. Après la chaleureuse réception que nous a réservée la municipalité de Puget-sur-Argens, voici donc une nouvelle étape célinienne dans le Midi, où nous serons bien sûr les bienvenus.

En nommant sa librairie « Voyages au bout de la Nuit », Jean-Simon Mandeau a bien sûr étonné les habitants et les touristes. Voci ce qu’il dit des réactions que cette appellation a suscitées : « On m’a parfois reproché d’avoir pris ce nom, pour différentes raisons. L'antisémitisme de Céline, évidemment, vient en première ligne, mais je fais remarquer que je n'ai pas intitulé ma librairie Louis-Ferdinand Céline, mais bien Voyages au bout de la nuit et qu'une oeuvre ne doit jamais être condamnée avec son auteur.

On me dit souvent aussi que les romans de Céline sont noirs, misanthropes, haineux et qu’ils ne correspondent pas à ma librairie du sud chantanteet claire, mais là encore je me porte en faux. Il y a certes beaucoup de violence dans la description des travers humains, une chasse aux cons en quelque sorte, une haine de nos bas instincts qui peut paraître insupportable et tordre les tripes du plus cynique des bouchers, mais il y a toujours, à chaque étape de son oeuvre, une phrase, une seule phrase qui vient susciter l’espoir. »

On peut visiter la librairie « Voyages au bout de la Nuit » au 4, rue Carnot, 13210 Saint-Rémy-de-Provence et prendre contact avec Jean-Simon Mandeau sous voyagesauboutdelanuit@orange.fr.

Claude Haenggli
Le Bulletin célinien n°314, décembre 2009.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire