vendredi 17 juillet 2009

Louis-Ferdinand Céline : "C'est quelque chose de toujours vrai un corps"

"L'esprit est content avec des phrases, le corps c'est pas pareil, il lui faut des muscles. C'est quelque chose de toujours vrai un corps, c'est pour ça que c'est presque toujours triste et dégoûtant à regarder".

Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire