mercredi 17 juin 2009

Louis-Ferdinand Céline : Tout est dans La Fête des Fous

Maître,

Aujourd'hui seulement ai-je pu trouver Candide et votre admirable article qu'il contient ! Quelle leçon ! Quelle splendide leçon !
Vous connaissez certainement Maître l'énorme fête des Fous de P. Brughel. Elle est à Vienne. Tout le problème n'est pas ailleurs pour moi...
Je voudrais bien comprendre autre chose je ne comprends pas autre chose. Je ne peux pas.
Tout mon délire est dans ce sens et je n'ai guère d'autres délires.
Je ne me réjouis que dans le grotesque aux confins de la Mort. Tout le reste m'est vain. A bientôt maître et très sincèrement reconnaissant.

Destouches

Louis-Ferdinand Céline, lettre à Léon Daudet, Vienne, le 30/12/1932.

A lire sur le sujet :
>>> Louis-Ferdinand Céline, la peinture et les peintres.
>>> La Fête des fous (Wikipédia)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire